Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Marie-Claude & Mario
  • Marie-Claude & Mario
  • : Profitons au maximum même de choses simples qui s'offrent à nous !
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte libre

 Inscrivez vous dans ma Newsletter, pour recevoir mes nouveaux articles.

mettez votre adresse 

 

 

dans la "Newsletter" ci-dessus, puis OK

 

Archives

8 mai 2007 2 08 /05 /mai /2007 12:18

Non, pour le moment je n'ai pas encore ce bonheur.

Mais je dédie cette article à mes amies et mes connaissances qui ont la joie de goûter à cette merveilleuse sensation d'être Grand-mère.

 

 

 

 

 

Victor est né la semaine dernière, c'est le petit fils de Mimi, il y a eu Léna il y a 3 mois petite fille de Fiorella, et il y aura prochainement (début juin) un petit fils pour Michèle....

 

 

 

 

 

 

Il est vrai que les grands mère d'aujourd'hui n'ont rien à voir avec les grands mère d'antan. La plupart sont encore dans la vie active, séduisantes et pleine de projets. Autrefois, elles étaient toujours vêtu de noir et avaient les cheveus blancs. Mais que l'on ai changé d'apparence, les petits enfants attendent de leur grand parents, les mêmes attentions, le même regard et la même oreille.

Je pense qu'il faut faire très attention de ne pas empièter de trop et de vouloir régir (pas si facile) mais d'être là pour conseiller, soutenir et surtout aimer.

 

 

 

Etre mamie c'est d'avoir tous les avantages, c'est donner tout son amour, être plus cool mais sans avoir les petits soucis comme les rages de dents, pleurs la nuit etc...

 

 

N'ayant que des fils, je pense que je n'aurais jamais cette complicité, dans ces moments, que l'on a vis-à-vis de sa fille. Malgré l'évolution de ces statuts, les belles-mères resteront toujours belles-mère.

Citations

Une maman formidable donne toujours une grand-mère exceptionnelle (Jean Castaldi)

Les oncles, les tantes et les cousins c'est bien. Les parents c'est à ne pas n'égliger.

Mais une grand-mère ça les vaut tous (Fanny Fern)

Une maison a besoin d'une grand-mère (Louisa May Alcott)

Les grand-mères sont des mères qui ont grandi

Qu'on l'appelle "mamie" ou qu'on l'appelle "grand-mère", offrons un brin de tendresse à nos grand-mamans!

 

 

Repost 0
Published by makilot - dans Quotidien
commenter cet article
18 avril 2007 3 18 /04 /avril /2007 19:05

Voici la période des MARIAGES. Nous en avons un de prévu le 5 mai.

Un beau jour dans notre vie, enfin, un des beaux jours, car il y en a tout de même quelques uns.....

Voici des petits textes à l'intention des charmants couples qui vont sceller leur union

Ensemble dans ce jour, ensemble dans la vie,

Marchez du même pas en vous donnant la main.

Que la route soit longue, joyeuse et bénie,

Que chaque jour prépare un heureux lendemain.

La vie est douce quand on s'aime,

Il est bien doux de vivre à deux.

Que votre amour reste le même

Aimez-vous et soyez heureux !

Aujourd'hui vous posez la première pierre

qui construit un foyer nouveau.........

A votre intention je formule la prière :

Demeurez toujours aussi beaux,

Aimants et tendres l'un à l'autre

Et le bonheur de l'union heureuse sera vôtre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ci-dessous quelques Cartes  à l'occasion du Mariage de mes parents datant 15 février 1955 

Dans l'album 'Mariage 1955' ci-contre, vous pourrez voir entre autres, des télégrammes, des coupures de journaux et des  cartes de félicitations. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by makilot - dans Quotidien
commenter cet article
11 avril 2007 3 11 /04 /avril /2007 19:50

On dit bien, en avril ne te découvre pas d'un fil, en mai, fait ce qu'il te plait !

Encore une bonne quinzaine et l'on pourra faire comme bon nous semble, attention tout de même, n'allez pas trop loin....(tenue d'Eve)

Mais, là, en ce moment,  au bureau,  je suis côté nord, il fait vraiment frisquet encore. Je supporte largement des manches longues, des chaussettes ou des collants. Aucun rayon de soleil ne filtre à travers nos fenêtres. Heureusement nous avons la possibilité de quitter à 16 h et de pouvoir profiter cette chaleur printanière.

Attention au rhume des foins et autres allergies qui indisposent plus d'une personne de notre entourage. 

Le soleil est aussi un très bon remêde pour le moral, les gens sont nettement plus souriant et agréable , ne trouvez vous pas ?

Ne vous inquiétez pas, malgré les beaux jours, je ne pourrais me passer de mon pc, il me faut cela, c'est comme un besoin, de pouvoir m'exprimer comme bon me semble (dans la limite de mes capacités)

 

 

Repost 0
Published by makilot - dans Quotidien
commenter cet article
4 avril 2007 3 04 /04 /avril /2007 18:07

Pâques vient de "Pâque", "Pessa'h" en hébreu, mot tiré du grec "paskha" signifiant "passage"

Avant d'être une célébration religieuse, Pâques était une fête païenne célébrant l'arrivée du printemps, de l'espoir et du renouveau.

Pâques annonce le réveil de la nature, le passage de l'hiver au printemps, des terres en repos aux semailles nouvelles, de la mort à la vie.

Les premières civilisations célébraient déjà le retour du printemps. Depuis l'Antiquité, l'oeuf est un objet de culte dans de nombreuses cultures (chez les Perses, les Egyptiens, les Celtes les Grecs...) et sert d'offrande pour célébrer l'arrivée du printemps, les renouveau de la vie. Offrir un oeuf, symbole de fécondité et de fertilité, est un souhait de prospérité.

Pâques, fête du printemps, est aujourd'hui célébrée dans le monde entier mais chaque pays a ses propres traditions, et l'évolution des croyances ne s'est pas faite en même temps pour tous. De noubreux symboles représentent Pâques, le renouveau de la vie, la chance.

- L'OEUF DE PAQUES :

Savez-vous qui est né le premier, l'oeuf ou la poule ? Il parait que c'est la poule, car Dieu aurait créé les animaux et l'Homme en âge de reproduire.

Pour obtenir une coquille colorée naturellement, on peut faire cuire les oeufs avec :

pour le rouge .... des pelures d'oignons rouges

pour le rose et bordeau.... de la betterave, des myrtilles ou du raisin

pour le jaune.... du safran, du curry ou de la noix de muscade en poudre

pour l'ocre .... des pelures d'oignons jaune

pour le vert .... des épinards

pour le bleu .... de bleu de méthylène

Cette coutume d'offrir des oeufs le matin de Pâques est apparue vers le IV ème siècle en Europe, et se retrouva en Egypte autour du XIème siècel, puis en France chez les Alsaciens vers le XVème siècle.

La coutume préférée des enfants est celle-là : pendant la nuit de Pâques, lâchés du ciel par les cloches, les oeufs en chocolats tombent dans les jardins où les lapins prennent la relève et les cachent un peu partout !

- LE LIEVRE OU LE LAPIN DE PAQUES

Le lièvre et le lapin symbolisent l'abondance, la prolifératon, le renouveau. L'origine du lapin de Pâques remonte à l'Antiquité (dès 3500 avant JC)

Ce serait en Allemagne et en Alsace, vers XVème siècle, qu'on associa pour la première fois le lapin et le lièvre de Pâques avec les oeufs de Pâques pour célébrer le printemps.

Si le lapin et le lièvre sont les cacheurs d'oeufs de Pâques privilégiés, d'autres animaux peuvent tenir ce rôle : la poule (au Tyrol) le coucou (en Suisse) la cigogne (en Alsace et dans la région de Thuringe en Allemagne) le renard (en Westphalie en Allemagne).

Au Québec, la poule est le centre d'intérêt de la fête. Dans certains pays d'Europe, comme en Finlande, ce sont les Trolls et les gentilles sorcières qui animent la fête.

 

SUPERSTITIONS

- Offrir un oeuf à un nouveau-né lui assure une vie prometteuse et lui portera chance

- un oeuf de Pâques avec deux jaunes assure chance et fortune à son propriétaire

 - un oeuf béni à Pâques éloigne la maladie de son foyer

....

DICTONS

- Si le vent souffle la veille de Pâques, il soufflera pendant 6 semaines

- Semaine sainte pluvieuse, année ruineuse

- Quand Mardi Gras est de vert vêtu, Pâques mets des habits blancs

- Pâques tard, hiver tard

....

 

Repost 0
Published by makilot - dans Quotidien
commenter cet article
28 mars 2007 3 28 /03 /mars /2007 20:37

Ne trouvez-vous pas, qu'avec le temps, les gens sont de plus en plus irrespectueux.

Dans la rue :

 Les piétons traversent en dehors des passages zébrés, les cyclistes ne respectent pas les feux tricolores, on vous double à droite, avec les sens giratoires on vous passe devant ou encore on ne vous laisse pas le temps d'accéder à votre voie, on vous colle pare choc contre pare choc,  on stationne n'importe où, on s'arrête en plein milieu d'une voie sans aucun problème.

 

 

 

 

 

 

 

Sur les trottoirs :

Les crachats en tout genre (bactéries..) j'ai même vu des gamines cracher, les déjections animales ( risques parasitaires) malgré les canisites et malgré les réprimandes, les gens se font un plaisir encore de faire faire les besoins aux chiens sur les trottoirs, pelouses, etc...

 

 

 

 

 

 

 

 

Les espaces verts :

Les arbres, arbustes, sont arrachés, les déchets jonchent les pelouses.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les habitations :

Les gens n'essuyent plus leurs pieds sur les tapis, jetent les papiers et autres n'importe où. En HLM, le principe du locataire : on paye la femme de ménage, donc c'est elle qui doit tout faire, aucun respect de la personne. On laisse les portes des immeubles grandes ouvertes (chauffage pas cher, bienvenue au cambrioleur)

 

 

 

 

 

 

L'enseignement :

Plus aucun respect envers les enseignants, les parents sont de plus en plus agressifs,il ne faut surtout pas trop bousculer leurs progénitures. La plupart des parents ne sont plus en accord avec les enseignants, donc de ce fait, les enfants se sentent rois.

 

 

 

 

 

 

 

Alors qu'en pensez-vous ?

Etes vous d'accord avec moi ?

Repost 0
Published by makilot - dans Quotidien
commenter cet article
24 mars 2007 6 24 /03 /mars /2007 19:21

Notre dialecte, l'alsacien, se parle et s'écrit.

Dommage qu'il se perde tout doucement.

Mais nous rencontrons dans certains magazines, comme par exemple celui du Conseil Général (bi-mensuel) de petites histoires en alsacien, avis aux amateurs...

 

Ci-dessous, un poême écrit par mon oncle Albert pour les 18 ans de ma mère en 1946.

Hét' genaui vor ànrtzig jiàr

Hèsch dü shon dràan gédàrt

Hèt der storig dir an den handla,

Der Mama éns bèt gebràcht.

Glein warst dü und oï so nidlir,

Ech gerschrien und oï glàcht,

Hèch gstàmpelt gàr so fridlich

Hèch di wéndla voll gmàcht

Manches Jïor éch nun verflossa,

Aus dir wàrdet 'ne jünge froï,

So erhofft di Harz ein Schätzchen,

A màn gar hübch und Fïn

Und dazua a riawig blatzla

Um mét ém gléglig zu sein.

Dàs wéch oï ir von Harza,

Dü, liawa geborstagskénd

Dàs die lawa ona schwarza

émmer mècht vorüberzieh'n.

 

 

 

Un autre écrit par l'un de la classe 1928 (conscrits de Soultzbach-Les-Bains) à l'occasion du mariage de mes parents en 1955.

 

Em Schwäjrvoter un sinra Sohnsfroï

Potzdoïsig ésch das a Gjécht,

Bis Munier's ésch hétt gross Fascht

Der Jacques, era einzig Büa,

Hèt  vo Vàter un miatter génuà

un Hirot hét mét grosser fraïd

ém Chef de Gare sini maïd

S'Jeannette das liawa kénd

wia er wit un braït kènss méh fénd

un schén ésch"s oï dérbi

dàs bawist ém papa Isidore sini Jalousie

Ich gloïb wènn's noch gatt géh

so wtt èr hétta am blàtz vom sohn do stéh

un ohna sich za géniara

Di hochzitt"snacht métém Jeannette Fihra

Doch ich ben séche s gatt nét wèlla

dènn mét Rossfleisch un méllich ésch schwar der mànn za ställa

un wènn ar oï duat Chateauneuf du Papa trencka

so fàngt's en der liab bi ém àscho zu sténga

drum wénn ar sich nét wéll blàmiara

so soll ar riawig si wiwila haïma fiara.

Doch s'junga éhparla älla mér nét vérgassa

un wamér hétt oï nét schmoutzig assa

so wénscha mér éhna fo gànza harza

"Viel gléck , Gsunheit un dérzüa

s'nagschta johr a stràmma büa.

                                           Z'Colmer am a Fleischlosa Taj

                                           Dér Mattahüpser  un a paar Pompiers.

 

Repost 0
Published by makilot - dans Quotidien
commenter cet article
16 mars 2007 5 16 /03 /mars /2007 17:36

Fiorella veut dire Fleur. Une fleur qui est toujours pleine de ressource. Un exemple de courage et d'optimisme. (vu sa maladie)

Une amie d'enfance, (nos parents étaient amis très très proches) ce qui veut dire, jouer, faire les quatres cent coups, passer des nuits chez l'une ou l'autre, l'école communale, les Noël etc...

Les années ont fait que, suite au décès de ma mère, nous avons déménagé à Colmar. De ce fait nous nous sommes un peu perdu de vue. Mais toutes les occasions, communion, mariage de l'une et de l'autre et baptême, (étant la marraine de notre Laurent), ont fait que nous avoins toujours garder un contact. Mais celui-la était de plus en plus espacé, car notre vie était très remplie (comme toutes les femmes lorsqu'elles  prennent  mari et s'occupent de leurs progénitures).

 Tout cela a changé , l'an dernier nous avons fait un pacte ensemble, nous avons décidé de nous voir une fois par mois , toute une journée.

Cette journée, 'la nôtre',  commence toujours par un petit déjeuner dans un salon de thé. Puis direction les magasins, soit à Colmar aux alentours ou en  Allemagne. Ensuite, déjeuner dans un restaurant et l'après midi détente. 

 Prenez le temps de temps en temps dans votre vie, faîtes ce dont vous avez envie, voir ou revoir des personnes, passer des moments avec ceux que vous aimez. Vous ferez le bonheur de ces personnes ainsi que le vôtre.

Repost 0
Published by makilot - dans Quotidien
commenter cet article
14 mars 2007 3 14 /03 /mars /2007 19:52

 

 Oh! Printemps si doux

L'hiver a quitté son cours

Les enfants sortent leurs casquettes

Tout en ramassant leurs skates

Dehors tout c'est adouci

Les arbres ont changé d'habit

Voici le printemps

Le plus beau des temps

Lorsque le soleil rayonne    

La végétation bourgeonne

Alors, profitons-en ,

Car il ne reviendra que dans un an     .

Par Marie-Claude 14.3.2007

Repost 0
Published by makilot - dans Quotidien
commenter cet article
8 mars 2007 4 08 /03 /mars /2007 21:50

 comme féminité, famille, fécondité, fragilité, finesse...

 

 

 comme enfanté, épouse, épanouie, énergie....

 

 

comme maternel, merveille, mère, mariage....

 

comme mamours, massage, maturité, maternité....

 

 comme égalité, érotisme, espoir, émotion...

 

 

 

HISTORIQUES  DES  ACQUIS  FEMININS

 

L'éducation des femmes, une nette évolution en 2 siècles

 

1836 : Création  de l'enseignement primaire, public, pour les filles.

1861 : 1ère bachelière, Julie Daubié.

1867 : Loi Duruy, création des cours secondaires féminins publics.

1871 : Les jeunes filles peuvent étudier les lettres

1884 : Les jeunes filles peuvent étudier le droit.

1919 : Création du baccalauréat féminin.

1938 : Les femmes peuvent s'incrire à l'Université sans l'autorisation

            de leur mari

             Suppression de l'incapacité civile des femmes.

1975 : Loi du 11 juillet relative à l'éducation instaurant l'obligation de

            mixité dans les établissements d'enseignement primaire et

            secondaire publics.

 

Les changements dans la vie sociale des femmes

 

1909 : Le port du pantalon n'est plus un délit, si la femme tient par

            la main un guidon de bicyclette ou un cheval !

1938 : Réforme du code civil de 1804. Les femmes ne sont plus

            incapables juridiquement.

1973 : Les femmes peuvent faire carrière dans l'armée

            Fondation du MLAC (Mouvement de Libération de

            l'Avortement

           et de la Contraception)

1975 : Fondation de SOS-Femme Alternative, pour lutter contre les

           violences masculines dans la famille.

1977 : Création du collectif 'Femmes contre le viol"

1980 :  La loi considére désormais le viol comme un crime.

 

L'évolution du travail des femmes.

 

Les interdictions

1874 : Interdiction du travail des femmes dans les mines et dans

            les carrières.

1892 : Interdiction du travail de nuit des femmes.

1931 : Certains concours dans les ministères sont fermés aux

             femmes.

1934 : Attaques du ministre du travail contre le travail des femmes

            mariées.

1938 : création d'une prime pour la femme au foyer.

1940 : Limitation ou interdiction des emplois publics aux femmes

            mariées.

 

Les avancées

1907 : La loi autorise les femmes mariées à disposer librement

            de leur salaire.

1909 : Congé  de maternité de 8 semaines, sans traitement.

1910 : Congé de maternité de 2 mois, avec traitement pour les

            institutrices.

1913 : Loi sur le repos des femmes pendant les 4 semaines qui

            suivaient un accouchement.

1920 : Les femmes peuyvent adhérer à un syndicat sans

            l'autorisation de leur mari.

1928 : Instauration de l'assurance maternité avec paiement de la

            moitié du salaire pendant les 12 semaines qui suivent

            l'accouchement.

            Congé de maternité de 2 mois à plein traitement étendu à

            toute

            la fonction publique.

1942 : Les femmes mariées peuvent travailler, même si leurs maris

            travaillent, à condition de ne pas causer de licenciement.

1945 : La notion de 'travail féminin" est supprimée, la législation

            francaise stipule que "à travail égal, salaire égal"

1965 : La réforme des régimes matrimoniaux permet aux femmes

            mariées d'exercer une activité professionnelle sans le

            consentement de leur mari et de percevoir l'allocation

             principale de chômage.

1971 : Le congé de maternité est indemnisé à 90 %

1972 : La loi "garantit" l'égalité de rémunération quel que soit

             le sexe.

1984 : Congé parental ouvert à chacun des parents salariés sans

             distinction de sexe.

1998 : Circulaire relative à la féminisation des noms de métiers,

             fonctions, grades ou titres.

2000 : Loi sur la Parité.

 

Le rôle des femmes au sein de la famille

 

Les flops

1804 : Le Code Civil consacre l'incapacité juridique des femmes

             mariées.

1810 : Le Code Pénal qualifie l'adultère de la femme de délit, celui

            du mari n'est passible que d'une amende, sil es faits on eu lieu

             au domicile conjugal et de façon répétée.

1920 : La loi  accroît la répression de l'avortement et interdit la

            propagande aticonceptionnelle.

1939 : Le Code Civil crée un prime à la première naissance.

1942 : L'avortement, considéré comme crime contre l'Etat, est puni

            de mort.

 

Les tops

1884 : La loi Naquet rétablit le divorce.

1967 : La loi Neuwirth autorise la contraception.

1970 : Loi relative à l'autorité parentale conjointe. Le père

            n'est plus le chef de famille.

1973 : La mère peut, comme le père, transmettre sa nationnalité

            à sont enfant.

1975 : "Année de la femme" pour l'ONU

            Loi sur le divorce, qui peut être prononcé par consentement

            mutuel ou pour rupture de vie commune.

1982 : Remboursement de l'I.V.G par la Sécurité Sociale.

1996 : Loi relative à l'adoption.

 

Les femmes et la politique

 

1908 : Première manifestations en faveur du droit de vote des

            femmes.

1914 : Première manifestations de rue des suffragettes.

1919 : La Chambre des députés accorde aux femmes tous les

            droits politiques, le Sénat s'y oppose.

1944 : L'ordonnance du 21 avril reconnaît le droit de vote et

            d'éligibilité des femmes.

1945 : Les femmes votent pour la première fois.

1974 : Création du secrétariat d'Etat à la condition féminine

             confié à Françoise Giroud.

            La loi Veil étend les conditions dérogatoires autorisant

            l' IVG.

1992 : Le nouveau Code Pénal et le Code du Travail répriment

            le harcèlement sexuel.

2000 : Loi sur la mise en oeuvre de la parité politique aux

            différents scrutins électoraux. 

 

 

 

 

Repost 0
Published by makilot - dans Quotidien
commenter cet article
7 mars 2007 3 07 /03 /mars /2007 20:16

Quant on est jeune on veut absolument paraître plus vieux, et lorsque l'on passe la quarantaine, on aimerait bien recouvrer sa jeunesse.

 Même si l'enveloppe est vieille ou très vieille, l'intérieur peut être jeune ou très jeune. 

En vieillissant, notre intélligence cognitive, continue non seulement à évoluer, mais elle se raffine.

Vieux, signifie qui a vécu et qui en porte toute la richesse. Pourquoi ne pas dire que les rides sont belles ? Elles racontent l'histoire d'une vie, elles sont des marques de joie et de blessures ; elles sont incarnées.

Quoi de plus triste qu'un visage de cire, lisse, sans expression ni d'histoire ? L'humanité a heureusement acquis de plus belles qualités que le paraître.

"Disons-le aux enfants"

Repost 0
Published by makilot - dans Quotidien
commenter cet article

Articles Récents